Partagez cette page

CFIA - une belle édition 2018 pour TOMRA

Le salon CFIA vient de fermer ses portes après 3 jours d’exposition. L’occasion de faire un bilan avec Bruno Gabriel, en charge du marché des produits carnés dans le Sud de l´Europe pour TOMRAFood, présent lors de ce salon et qui présentait les dernières nouveautés du leader reconnu dans divers domaines du tri qualitatif des produits alimentaires.

16 mars 2018

Légende de la photo: L´équipe de TOMRA Food chez le Salon CFIA. De gauche à droite Bruno Gabriel, en charge du marché des produits carnés dans le Sud de l´Europe; Pascal Marmet, en charge des solutions du tri alimentaire en France, et Peter Janssens, responsable régional France et Belgique.
Légende de la photo: L´équipe de TOMRA Food chez le Salon CFIA. De gauche à droite Bruno Gabriel, en charge du marché des produits carnés dans le Sud de l´Europe; Pascal Marmet, en charge des solutions du tri alimentaire en France, et Peter Janssens, responsable régional France et Belgique.

Les 13, 14 et 15 mars derniers, le carrefour des fournisseurs des industries agroalimentaires (CFIA) a accueilli les professionnels de l’agroalimentaire au parc des expositions de Rennes, St Jacques de la Landes. Pour cette 22ème édition, ce salon a rassemblé plus de 1450 exposants, répartis en trois secteurs : Ingrédients/PAI, Equipements/Procédés et Emballages/Conditionnements.

Dans le hall 10, stand B30-C29, TOMRA Food, le spécialiste des trieuses à base de capteurs pour l’industrie alimentaire, a présenté le TOMRA FatScan, matériel d’analyse en continu pour la viande qui permet de déterminer avec exactitude la quantité de gras qui la compose; et le TOMRA QV-P, solution unique pour la détection et le tri de filets de poulet présentant le défaut de myopathie musculaire profonde dite “Woody Breast”.

Les produits de TOMRA répondent à une demande croissante pour les contrôles et la maîtrise de composition des produits carnés. « Les requêtes du marché hexagonal sont typiquement pour la fabrication de steak hachés, de produits de charcuterie et d’ingrédients carnés entrant dans la composition de plats cuisinés. Cette demande croissante pour du contrôle en ligne est sensible et s’accompagne souvent d’une remise en question des procédés dans leur globalité », commente Bruno Gabriel, Bruno Gabriel, en charge du marché des produits carnés dans le Sud de l´Europe pour TOMRA Food.

« C’est notre 10ème édition à ce salon et c’est toujours avec plaisir que nous y participons », explique Bruno Gabriel. « Les rencontres que nous faisons durant ces 3 jours sont riches en échanges fructueux, et c’est une occasion unique de rencontrer nos clients sur un même et unique lieu sur le territoire français », ajoute ce dernier.
TOMRA étoffe son activité en France dont le siège est à Saint-Aunès dans l’Hérault (34). Le support technique pour les industries carnées ainsi que le contact commercial y est assuré. « TOMRA développe depuis 3 ans la promotion de ses solutions pour la viande en France, pour y atteindre une implantation similaire à celle obtenue en Europe du Nord et aux Etats-Unis », précise Bruno Gabriel.

« Cette dernière édition a été vraiment un rendez-vous fédérateur pour toutes les entreprises présentes, et confirme une fois de plus, sa place de la plus grande usine agroalimentaire de France, tant au niveau de sa fréquentation qui a encore été à la hausse, d’où une augmentation de nouveaux contacts par rapport à notre dernière édition, que du climat d’affaires », souligne Bruno Gabriel.

À propos du TOMRA FatScan

Nouvel analyseur de gras, le TOMRA FatScan est un modèle fonctionnel, compact et facile à intégrer aux lignes de production. Il s’adresse spécifiquement aux PME qui doivent livrer un produit d’une qualité homogène, sans variations, à leurs clients.

Le gras, qui fait partie des principaux ingrédients de la viande, est clairement perçue par le consommateur. Son contrôle précis est indispensable car il garantit l’homogénéité et la qualité du produit final pour le transformateur. Le TOMRA FatScan permet de simplifier le processus afin de garantir le contrôle total des matières premières reçues des fournisseurs. Cette technologie garantit une qualité constante et une rentabilité supérieure grâce à l’utilisation optimale des matières premières.

Le nouveau TOMRA FatScan peut analyser le contenu en gras de différents morceaux de viande : les petits morceaux, la viande hachée, ou la viande en dés, que ce soit du porc ou du bœuf. Avec sa capacité d’analyse de 7 tonnes de viande par heure, TOMRA FatScan utilise la technologie brevetée de la spectroscopie en transflectance : la lumière proche infrarouge pénètre en profondeur dans la viande et permet une mesure en temps réel des produits.

Ses avantages comprennent : une capacité élevée, une utilisation facile et intuitive, un nettoyage simple et rapide, une consommation réduite d’énergie et un entretien minimum. Sa conception compacte, ouverte et légère permet une intégration facile à la ligne de production. Grâce à sa hauteur réduite et l’angle ajustable de la bande, il est possible de le placer derrière tout type d’hachoir. Il permet une inspection visuelle de toutes ses surfaces ainsi qu’un nettoyage facile et une désinfection haute pression.

À propos du TOMRA QV-P

Le TOMRA QV-P est une solution unique pour la détection et le tri de filets de poulet présentant le défaut de myopathie musculaire profonde dite “Woody Breast”. Cette nouvelle application permet aux industriels de la volaille d’offrir une qualité homogène, constante et maîtrisée des filets de poulet, tout en évitant les contrôles manuels. Les opérateurs du secteur peuvent ainsi détecter automatiquement, puis classer ou exclure les filets dont la qualité exigée est maîtrisée en fonction de leur destination finale.
Avec une capacité de 250 filets par minute en 1,2 ou 3 filets de front sur la bande transporteuse, le TOMRA QV-P exploite sa technologie brevetée de spectroscopie en Interactance-Transflectance, qui pénètre profondément la matière pour en analyser la structure organique et ses composants.

Le scanner et sa technologie sont totalement inoffensifs et se place au-dessus de la ligne et convoyeur existants et analyse simultanément une ou plusieurs rangées de filets. Son interface complète et intuitive permet la gestion du tri et sa personnalisation en fonction de la sévérité du défaut et des exigences de l’industriel.

Les données sont exploitables pour une cartographie des provenances comme des destinations.

Un serveur OPC est disponible et permet de communiquer avec les outils de tri en place, tels que robots, table de tri via un automate.

Le TOMRA QV-P n’utilise aucun consommable et à l’avantage d’un coût d’exploitation réduit, voire nul. Sa fiabilité et sa stabilité sont idéales pour un outil de routine.