Partagez cette page

Burkasan a choisi la technologie de tri de TOMRA pour recycler les bouteilles en PEHD dans sa nouvelle usine

Burkasan utilise les machines de tri de TOMRA Recycling dans sa nouvelle usine de recyclage de plastique. L'usine équipée des machines AUTOSORT® et AUTOSORT® FLAKE de TOMRA trie 5 tonnes de déchets à l’heure, notamment du PET, du PEHD et du PP, ce qui permet de les remettre dans le circuit de production et de les réutiliser de manière économique.

16 février 2021

La nouvelle usine de recyclage du plastique de Burkasan, un investissement de 50 millions de TL, est très innovante : pour la première fois, une usine de recyclage en Turquie traite des conteneurs en plastique en mélange en utilisant les solutions de tri à base de capteurs les plus avancées de TOMRA Sorting Recycling pour obtenir d'excellents résultats dans la production de flocons de PET et de granulés de PEHD.

Vedat Kılıç, président du conseil d'administration de Burkasan a déclaré : "Nous nous sommes fixés pour objectif de produire les meilleures matières premières à partir de déchets plastiques, en utilisant les machines de tri optique de TOMRA. L'équipement technologique est de la plus haute importance, c’est une condition sine qua non pour atteindre la qualité et la capacité de production que nous avons visées. Avec un niveau de pureté de près de 99 %, nous pouvons proposer nos produits aux grandes entreprises mondiales. Nous avons choisi de travailler avec TOMRA, le leader mondial dans la fourniture de solutions de tri de pointe à base de capteurs optiques

 

Vedat Kilic_ Burkasan Yönetim Kurulu Başkanı_Görsel 2

Indiquant que Burkasan Atık Yönetimi ve Çevre Danışmanlık est la première entreprise de recyclage à Bursa et l'une des premières en Turquie, M. Kılıç poursuit : "En 2005, la réglementation sur les déchets d'emballage a été mise en place par le ministère de l'environnement. Le secteur a du gérer tous les processus de manière professionnelle, et nous essayons maintenant de developer cette activité en Turquie. Un bon exemple à cet égard est la création de notre première usine de destruction de réfrigérateurs en Turquie. Nous sommes aujourd’hui leader dans le recyclage des matières plastiques. Notre usine sera la première à fabriquer des bouteilles en plastique à partir de déchets plastiques".

 

Développement et automatisation du secteur du recyclage en Turquie

 

Vedat Kılıç ajoute : "L'industrie turque produit environ 75 à 80 millions de tonnes de déchets par an. Coté déchets domestiques, chaque personne génère chaque jour l’équivalent de 1,1 kg de déchets. Par conséquent, la quantité de déchets domestiques est estimée à 33-35 millions de tonnes par an. Ces volumes d'ordures ménagères comprennent 7 à 8 millions de tonnes de déchets recyclables composés de métal, de verre noir, d'aluminium et de plastique, dont 1 à 1,5 % est constitué de PEHD. Toutefois, à notre grand regret, seules 1 à 1,5 million de tonnes peuvent être collectées, recyclées et remises dans le circuit. Les 6 à 6,5 millions de tonnes restantes partent dans les déchets et ne peuvent pas être réutilisés. Cette situation est une grande perte pour notre secteur.

Bien que le secteur du recyclage en Turquie continue de croître, il y a toujours une pénurie de matières premières qui nous amène à continuer d'importer des déchets comme matière première. C'est l'une des raisons pour lesquelles nous attachons une grande importance à l'utilisation de technologies de tri qui permettent d'extraire des matériaux précieux des flux de déchets mixtes et d'assurer ainsi la production de matière première secondaire de haute qualité. Pour atteindre ces objectifs, nous avons investi dans les technologies de tri optique de pointe de TOMRA. Grâce aux hautes performances de la machine, nous pouvons atteindre des niveaux de rendement élevés et une plus grande récupération, ce qui, en fin de compte, est un facteur qui augmente notre rentabilité".

Prêt pour traiter les nouveaux volumes apportés par la consigne

Estimant à 120 millions de TL ses investissements dans le secteur de la gestion des déchets au cours des cinq dernières années, le président du conseil d'administration de Burkasan, Vedat Kılıç, évoque la consigne obligatoire qui va arrive en 2021 : "Comme cette pratique va déclencher une augmentation rapide du taux de collecte des déchets dans notre pays, il est nécessaire de disposer d'installations de grande capacité, où les bouteilles de boissons collectées pourront être triées et recyclées. C'est pourquoi nous avons conçu notre nouvelle usine en tenant compte des exigences du système de consigne. Et c'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons préféré les machines TOMRA. Nous nous sommes projetés vers l’avenir avec ces investissements de haute technologie".

Vedat Kılıç a indiqué qu'en tenant compte de cet investissement réalisé dans cette nouvelle usine, l’ensemble des installations exploitées par Burkasan traitent désormais 15 000 tonnes de matériaux par mois. Il a ajouté, en détaillant le fonctionnement de la nouvelle usine : "Nous avons prévu que notre nouvelle usine de recyclage du plastique traite 2 500 tonnes de déchets par mois et produise ainsi un minimum de 1 500 tonnes de flocons de PET et de granulés de PEHD de haute pureté. Il est pratiquement impossible d'atteindre le même volume, avec ces niveaux de pureté, avec un tri manuel, quel que soit le nombre d’opérateurs. Surtout en période de pandémie, avec la nécessité de respecter des directives strictes de distanciation sociale, le tri manuel s'avère une méthode très difficile et coûteuse, alors même que la qualité des produits ne peut être garantie. Nous pouvons dire que nous surmontons tous ces problèmes grâce aux trieuses TOMRA qui trient avec précision les matériaux entrants et les préparent pour être livrés à nos clients mondiaux. Avec TOMRA, nous pouvons atteindre une pureté de 99 %".

L'AUTOSORT® de TOMRA est situé en entrée de l'usine, après les opérations de pré-tri qui permettent de retirer les particules fines, les métaux et les matériaux 2 D.  Dans les premières étapes du processus, des machines telles que l'ouvre-balles, l'aimant, le courant de Foucault et le séparateur balistique …entrent en action, puis intervient le tri effectué par les machines AUTOSORT® de TOMRA. Ce n'est que plus tard dans le process que l'AUTOSORT® FLAKE de TOMRA trie les matériaux par couleur, type de métal et type de polymère, même si le mélange de matériaux contient de plus petits morceaux de substances étrangères.

Serkan Orhan, directeur des ventes pour la Turquie et le Moyen-Orient chez TOMRA Sorting Recycling, a commenté : "Basé sur la technologie FLYING BEAM®, très éprouvée, l'AUTOSORT® de TOMRA garantit une repartition homogène du balayage lumineux pour une meilleure détection et un meilleur tri tout au long du processus, ce qui permet d'obtenir des performances et une efficacité opérationnelle supérieures. De plus, il détecte les substances qui ne peuvent pas être identifiées dans un processus de tri manuel et augmente ainsi encore les niveaux de pureté du tri".

 

TOMRA Sorting Recycling_Burkasan_Visual 2

Des produits de qualité constante

Vedat Kılıç explique que les bouteilles en plastique mélangées sont triées par des machines TOMRA en fonction de leur structure polymère : "Lorsqu'on utilise des méthodes conventionnelles, les bouteilles PET et PEHD sont transportés sur des bandes transporteuses et triés par des opérateurs, à la main. Cependant, il n'est pas possible d'obtenir en permanence la même capacité, la même qualité et le même coût de produit avec le tri manuel. En utilisant les trieuses à capteurs de TOMRA, les produits en PET et PEHD sont séparés des autres matériaux et ensuite triés par couleur. Le suivi de ce processus automatisé permet de générer des matières premières recyclées qui ont la même qualité que les matières premières d'origine. Ce processus automatisé de recyclage de bouteille à bouteille est réalisé pour la première fois en Turquie et nous permet de fournir des produits de haute qualité aux marques mondiales, qui mettent de plus en plus l'accent sur les critères environnementaux".

TOMRA Sorting Recycling_Burkasan_Visual_AUTOSORT FLAKE

Facilité d'utilisation

Evoquant les perspectives d'avenir, Vedat Kılıç a déclaré : "Pour commencer, nous nous concentrons sur l'obtention de granulés de polyéthylène haute densité et la production de flocons de PET, mais notre objectif est de réaliser un investissement supplémentaire pour produire des granulés de PET. À moyen terme, nous prévoyons de parvenir à une valorisation "bouteille à bouteille". Si le Codex alimentaire turc donne son accord, nous ciblerons la production de matières premières pour la fabrication de bouteilles en PET qui pourront également être utilisées dans le secteur des boissons".

 

À propos de TOMRA Sorting Recycling

TOMRA Sorting Recycling conçoit et fabrique des technologies de tri optique pour les industries mondiales du recyclage et de la gestion des déchets. Plus de 5 500 systèmes ont déjà été installés dans 80 pays dans le monde entier. Inventeur du premier capteur de haute capacité proche infrarouge (NIR) au monde pour les applications de tri des déchets, TOMRA Sorting Recycling demeure un pionnier du secteur dont la vocation est de produire des fractions de haute pureté à partir de flux de déchets, de façon à maximiser les rendements et les recettes. TOMRA Sorting Recycling fait partie de TOMRA Sorting Solutions, qui développe également des systèmes optiques pour le tri, l’épluchage et le contrôle qualité de process pour les industries agroalimentaires, minières et autres. TOMRA Sorting appartient à la société norvégienne TOMRA Systems ASA, cotée à la Bourse d’Oslo. Fondée en 1972, TOMRA Systems ASA réalise un chiffre d’affaires d’environ 885 millions d’euros et emploie 4500 personnes dans le monde.

Pour plus d’informations sur TOMRA Sorting Recycling, visitez www.tomra.com/recycling ou suivez-nous sur LinkedIn, Twitter or Facebook.