Partagez cette page

L'automatisation triple la capacité de traitement

Premier Surplus automatise le traitement des déchets électroniques avec TOMRA AUTOSORT® FINES

02 février 2021

Le traitement des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) est extrêmement difficile. Le flux matière évolue constamment, avec des couleurs de circuits imprimés variées et de multiples types de plastiques utilisés dans l'électronique. "Les fabricants produisent des cartes de circuits imprimés vertes, jaunes, bleues et rouges, et nous voyons même maintenant des cartes de circuits imprimés noires", commente Phillip Kennedy, vice-président de Premier Surplus, Dawsonville, Ga. 

C’est pourquoi la Business Unit “Récupération des matériaux” de Premier Surplus a longtemps trié manuellement les différents flux de matériaux, en se concentrant sur le produit à plus forte valeur, les cartes de circuits imprimés (PCB). "Nous sommes des mines urbaines", ajoute-t-il, "à la recherche d'or, de cuivre, d'aluminium, d'acier et de plastique, pour qu'ils ne passent pas en décharge". 

Phillip (l) and Stephanie (r) Kennedy

Au cours des 20 dernières années, Phillip et sa femme, Stephanie, ont développé l'activité et augmenté l'efficacité du tri des déchets électroniques. Ils ont démarré dans leur garage, mais Premier Surplus opère aujourd'hui dans une installation de 62 142 m2 qui compte plusieurs département, dédiées à la remise à neuf et au recyclage des produits électroniques. 

La croissance de Premier Surplus repose sur l’élargissement de son portefeuille clients, acheteurs soit de matériels électroniques, soit de matériaux recyclés. "Nous avons un bon portefeuille de clients, des fabricants, des écoles, des agences gouvernementales et de grandes entreprises", déclare M. Kennedy. "Nous avons approché aussi les entreprises de fonderie pour voir si elles étaient intéressées par les quelques 3 629 kg de matériaux qu’on pouvait leur livrer chaque mois. Mais ells voulaient un minimum de 11 340 kg mensuel", explique M. Kennedy. 

62,142-m2 facility in Dawsonville, Ga.,

Une croissance reposant sur le process automatisé et TOMRA 

Dans un premier temps, Premier Surplus a acquis une déchiqueteuse pour augmenter l'efficacité du tri des déchets électroniques. L'entreprise arrivait à traiter jusqu’à 9 tonnes de déchets électroniques par jour, avec un tri manuel après broyage et criblage. Cependant, cela n'était pas encore suffisant et le tri manuel limitait le potentiel de croissance. "Premier Surplus avait besoin d'un process automatisé complet avec un trieur optique pour passer le cap", ajoute Eric Thurston, directeur des ventes métaux - recyclage pour TOMRA Sorting, Inc. 

Premier Surplus, la plus grande entreprise familiale de recyclage de ferraille électronique de l'État de Géorgie, a donc installé un process de broyage et de tri entièrement automatisé de 66,1 m de long. Le process ajoute un dispositif à courant de Foucault au broyeur et un trieur optique TOMRA AUTOSORT® FINES pour augmenter la précision du tri et la pureté des matériaux. 

AUTOSORT FINES_02

"Nos clients du secteur des métaux ne veulent que des métaux, quand nos clients du secteur des plastiques ne veulent que du plastique. C'est ce qu'AUTOSORT® (FINES) leur apporte", déclare M. Kennedy. Le process automatisé a augmenté notre capacité de traitement des déchets électroniques de 300 % par rapport au tri manuel. Nous recyclons maintenant jusqu'à 27 tonnes de déchets électroniques par jour soit, en 2019, 9 071 tonnes de matériaux. 


Ce circuit de tri efficace comprend un broyeur, un crible post-broyage pour éliminer les particules fines du flux. "Le fait d'extraire les particules fines du flux dès le début permet d'améliorer l'efficacité du tri", commente M. Thurston. Le reste du matériau est acheminé vers une machine à courant de Foucault Javelin pour récupérer l'aluminium et le cuivre avant d'être envoyé vers le système AUTOSORT® FINES pour une meilleure séparation. 

 

The E-Scrap is run in batches

M. Kennedy a fait appel à l'expertise de Peter Prinz, à la tête de de Prinz Consulting, qui a 45 ans d'expérience en matière de recyclage de la ferraille et des matériaux, pour l'aider à concevoir tout le process et pour le conseiller sur les équipements et machines à acquérir. "Au cours de mes 16 dernières années d’expérience, j'ai constaté que les équipements de tri TOMRA excellaient dans les applications de déchets électroniques", explique M. Prinz. "TOMRA offre une récupération de 30 à 40 % supérieure à celle des autres trieuses, et AUTOSORT® (FINES) récupère de 75 à 90 % au premier passage." Le trieur optique permet à Premier Surplus de trier et séparer les plastiques, les PCB de qualité inférieure, le fil et les métaux, avec une grande pureté.

Au-delà de la technologie et du support, il y a autre chose qui a séduit M. Kennedy chez TOMRA. "TOMRA ne fait pas que fabriquer des équipements. Ils ont une culture axée sur le recyclage", dit-il. "Ils sont vraiment engagés dans l'économie circulaire." 

Un flux en constante évolution

Selon M. Kennedy, la flexibilité de la technologie AUTOSORT® FINES aide Premier Surplus à mériter son succès, car le flux de matériaux est en constante évolution. AUTOSORT® FINES combine les technologies électromagnétique, proche infrarouge (NIR) et de spectroscopie visible (VIS) pour séparer les matériaux par couleur et par matière. "Notre technologie FLYING BEAM® balaie les matériaux de façon uniforme pour obtenir une meilleure qualité de tri. Le capteur et les algorithmes classifient le matériau pour décider s'il faut le garder ou l'éjecter", explique M. Thurston.

Lors du tri initial, Premier Surplus garde le plastique et éjecte les cartes de circuits imprimés, les fils et les matériaux non ferreux. "Nous obtenons environ 95% de récupération au premier passage, ce qui est mieux que ce que nous avions prévu", déclare M. Kennedy. AUTOSORT® FINES permet à Premier Surplus de faire un sur-tri sur les matériaux éjectés, pour identifier et récupérer les emballages de produits individuels, tels que les PCB de faible qualité, le fil de fer, l'acier inoxydable et les métaux. 

M. Kennedy explique que Premier Surplus a créé ses propres programmes pour gérer des lots de matériels comme les imprimantes, ou les les décodeurs. AUTOSORT® FINES identifie le matériel à retirer du flux pour obtenir un matériau final propre. "L'interface de la machine nous permet de jongler d’un programme à l’autre rapidement selon ce que nous devons traiter", explique M. Thurston. 

 

AUTOSORT FINES’ customer interface

Un an et demi après le début du fonctionnement du process automatisé, nul doute que Premier Surplus a fait le bon choix avec TOMRA. " Je dois vraiment remercier et féliciter tous ceux qui ont participé à ce projet", déclare M. Kennedy. "La demande de recyclage des déchets électroniques est dynamique. Premier Surplus est prêt à faire sa part pour éviter que les matériels usagers ne soient mis en décharge et, en même temps, pour protéger les données et la réputation de nos clients".