Partagez cette page

TOMRA Recycling a accueilli HolyGrail 2.0.

Le projet HolyGrail dirigé par Procter & Gamble et soutenu par la Fondation Ellen MacArthur, a reçu ses fondateurs et partenaires, lors d’une manifestation qui s’est tenue dans les locaux de TOMRA Recycling.

29 novembre 2019

 

IMG_0952

Après la première phase HolyGrail achevée en mai, un nouveau projet a démarré, HolyGrail 2.0., sur le sujet des filigranes numériques (ou traceurs) incorporés dans le plastique pour améliorer le tri des emballages. On en attend une amélioration de la qualité et la quantité de matériau recyclé et une meilleure récupération des plastiques.

L’événement HolyGrail 2.0., s’est tenu le 22 octobre. Profitant du K-Show de Düsseldorf, 130 invités du monde entier ont été reçus en parallèle dans les locaux de TOMRA pour des présentations des porte-parole du projet, des échanges et une démonstration.

Tom Eng, directeur de TOMRA Sorting Recycling, a d’abord pris la parole en rappelant la crise actuelle des ressources et la nécessité de passer à une économie circulaire, notamment grâce aux solutions proposées par TOMRA.

Gian de Belder, responsable du projet et directeur scientifique chez Procter & Gamble, a donné un aperçu de HolyGrail, présentant les avantages et le fonctionnement des filigranes numériques dans les centres de recyclage et de tri. Larry Logan a ensuite présenté les applications du code-barres Digimarc, appliqué sur tout support imprimé où un code-barres, un QR code et une matrice de données peuvent être utilisés.

Nico Van de Walle, directeur produits et économie circulaire chez Verstraete In Mold Labels, a présenté In-Mold-Labels, pour identifier les emballages interactifs grâce à l'application IML Verstraete. L'utilisation de fonctionnalités de réalité augmentée lors du scan des étiquettes a rendu la présentation très vivante.

Après ce panorama sur les technologies, les participants ont été conduits au centre d’essais pour une démonstration de reconnaissance de matériaux d’emballage portant des filigranes numériques, à partir de la machine de tri optique TOMRA équipée du module complémentaire dédié. Beaucoup de questions en ont suivie, montrant l’intérêt grandissant des protagonistes et parties prenantes. On retiendra que ce deuxième événement du projet HolyGrail organisé au siège de TOMRA a permis dans un cadre de networking intense, de montrer le leadership que TOMRA entend jouer, sa capacité à rapprocher les principaux acteurs et à faire avancer les solutions en faveur de l’économie circulaire.